Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Le Refuge de l'écureuil

  • De Chaïtane Conversat
  • 2018
  • 13 min
  • VF

Voir la fiche technique

Catégorie : Le sens de la vie  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans

Fiche rédigée par  Marlène Lahalle Avatar de Marlène Lahalle

Notez ce film

Synopsis

Une vieille dame, souffrant du syndrome de l’écureuil, accumule chez elle des cartons remplis de souvenirs. Elle vit avec une colonie de blattes qui sont devenues ses amies. Sa petite fille, qui lui est très attachée, lui rend visite tous les mercredis et sa grand-mère invente, avec ces trésors accumulés, de merveilleux récits. Mais la petite fille grandit, et la place vient à manquer dans la maison encombrée de cartons.

Voir plus

L'avis de Benshi

C’est l’histoire d’une relation singulière entre une grand-mère et sa petite-fille. Elles tiennent une correspondance, où la grand-mère suscite la curiosité de l’enfant sur des objets qu’elle a collectés lors de ses balades dominicales. Quand la petite vient lui rendre visite, la grand-mère se met à imaginer l’histoire de ces objets et à lui conter, à la manière des ombromanes. Elle fait preuve d’une imagination si délicieuse que sa petite-fille se languit d’entendre la prochaine, tout comme le spectateur d’ailleurs. Chaque objet rappelle à la vieille femme des sensations, peut-être des moments passés. Mais, à force, sa collection de souvenirs prend beaucoup de place, même dans sa relation avec sa petite-fille. La vieille dame finit par se perdre dans ses souvenirs, et ce malgré les visites de l’enfant. 

Avec justesse et poésie, ce court métrage évoque la vieillesse, ainsi que le poids des souvenirs et le deuil du passé. La maladie d’alzheimer vient aussi effleurer nos pensées. Le film est teinté d’une douce nostalgie par le choix des matériaux pour l’animation. Papier, carton, végétaux, sable, peinture ont été utilisés, ce qui lui donne un effet récup’ qui n’est pas sans rappeler le récit. Cette belle histoire d’amour inter-générationnelle saura séduire sans aucun doute les petits et les personnes plus âgées.

Voir plus

Pour quel public ?

L’imagination débordante de la grand-mère, ainsi que la poésie de l’animation, plairont dès l’âge de 6 ans. Les plus âgés auront sans doute envie de se pencher un peu plus sur les thématiques du film.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour cette histoire si singulière entre une grand-mère et sa petite-fille
  • Pour cette ode à l’imagination et au moment présent
  • Pour les choix techniques qui rendent cette animation si délicate

Infos complémentaires

La réalisatrice, Chaïtane Conversat, est diplômée de l’École Nationale des Beaux Arts de Lyon. Elle collabore avec plusieurs compagnies de théâtre et réalise des films d’animation (clips musicaux, films de commandes). En 2000, elle intègre l'école de réalisation de La Poudrière, à Valence. Depuis 2002, elle est régulièrement animatrice de marionnettes et de papiers découpés au studio Folimage. Elle a également réalisé La Fuite en 2012, La Petite Pousse en 2015 et Le Monde est sourd en 2016. Pour découvrir un peu plus son univers, rendez-vous sur son blog !

Pierre-Luc Granjon, réalisateur entre autre du Château des autres et de Loup blanc, a co-écrit le scénario et fait partie de l’équipe d’animation. 

Découvrez quelques images du making-of !

Le film a été récompensé du prix du jury professionnel dans le cadre de la compétition Mezzo au Festival Plein la Bobine à La Bourboule en 2019.

Pour aller plus loin

Quelques films en ombres chinoises :

Le film fait quelques références à l’ombromanie, l’art de projeter des ombres. C’est l’occasion de voir ou revoir des films réalisés en ombres chinoises en papiers découpés, comme Les Aventures du Prince Ahmed de Lotte Reiniger et Princes et Princesses de Michel Ocelot.

Quelques idées d’activités :

- L’art de raconter des histoires : cela pourrait être intéressant de relire à haute voix des contes classiques ou autres histoires, de les jouer en ombres chinoises, voire d’en écouter les versions audios. Gallimard jeunesse, entre autres, en propose une sélection.

- Réaliser un film d’animation en papier découpé : dans cette vidéo éducative, le Professeur Kouro explique comment réaliser une animation en papier découpé, et notamment en ombres chinoises. À l’image du Refuge de l’écureuil, divers matériaux pourraient être utilisés, comme du papier, du carton ou des végétaux.

- Entamer une discussion à visée philosophique : le film peut ouvrir à des échanges sur les thèmes de la vieillesse ou du moment présent. Les livres Le sens de la vie ou La vie, c’est quoi ? d’Oscar Brenifier peuvent vous aider dans vos réflexions. Le thème de l’imagination peut également être abordé comme lors de cet atelier philosophique. Le magazine Philéas et Autobule a également fait un numéro sur l'art de raconter des histoires, qui s’intitule Il était une fois.