Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Laetitia Scherier Avatar de Laetitia Scherier

Notez ce film

Synopsis

Edward Bloom a eu une vie extraordinaire, ponctuée de rencontres avec des personnes hors du commun lors de ses nombreux voyages. Depuis toujours, il raconte ses histoires incroyables, au point que tout le monde les connaissent par cœur. Des histoires tellement incroyables que son fils Will, désormais adulte, les considèrent comme de pures inventions et se détourne d’Edward. Mais lorsque Will s’apprête à devenir père à son tour et qu’Edward arrive à la fin de sa vie, les deux hommes se retrouvent pour essayer d’apprendre à se connaître réellement et donner leurs versions de l’histoire… à commencer par la première rencontre d’Edward avec un énorme poisson.

Voir plus

L'avis de Benshi

Comme le laisse sous-entendre le titre original du roman dont est librement inspiré le film, Big Fish : A Novel of Mythic Proportions, le récit comporte de nombreuses analogies avec l’Odyssée d’Ulysse. Il est construit comme une suite d’épisodes relatant l’épopée d’un homme qui fait face à de nombreux obstacles. Mais le film s’oriente davantage vers un traitement onirique et parfois même burlesque. Big Fish est un conte fantastique qui met en scène tous les personnages classiques du genre : la sorcière, le géant, la sirène ou encore le loup-garou. Toutefois, si le héros de ces histoires est Edward Bloom, la quête au cœur du film n’est pas la sienne, mais celle de Will, qui cherche à trouver la véritable identité de son père en distinguant la réalité de la fantaisie.

Cette relation père-fils est le moteur du récit, qui pose une question essentielle : pourquoi raconte-t-on des histoires et pour qui ? Tant que l’on continue de raconter les histoires d’un homme, il ne disparaît jamais vraiment, alors qu’importe si la réalité a été quelque peu embellie pour mieux marquer les mémoires. Big Fish évoque ainsi l’importance de la transmission entre les générations, des souvenirs et de l’héritage. Tim Burton nous raconte cette histoire avec tellement de sincérité et de simplicité, qu’il arrive à nous faire croire à tout ce qu'on nous raconte. Il nous transporte dans les aventures d’Edward Bloom sans nous laisser le temps de nous questionner sur la véracité de ce qui nous est conté. Il déploie ici des trésors d’imagination pour représenter visuellement les flash-back d’Edward. Les jeunes spectateurs écarquilleront les yeux à chaque nouvelle aventure : une ville secrète où les chaussures sont interdites, un cirque ambulant aux couleurs chatoyantes ou encore des chanteuses siamoises au cœur de la Corée. Tout est fait pour nous surprendre et nous enchanter.

Le tour de force du scénario de Big Fish est de réussir à évoquer une multitude de sujets sans s’éparpiller, à nous émouvoir autant qu’à nous faire rire. Un beau film à partager en famille pour se rappeler de l’importance des liens qui nous unissent.

Voir plus

Pour quel public ?

Nous conseillons ce film à partir de 9/10 ans. Aucune crainte à avoir sur le traitement de la maladie et de la mort, qui sont ici à peine montrées. Le père est simplement alité lors de certaines séquences mais tout est traité avec beaucoup de pudeur.

Bonnes raisons de voir le film

  • L'univers féérique si singulier dont Tim Burton a le secret
  • Les incroyables personnages aussi touchants qu'improbables
  • Pour se rappeler que la magie ne doit pas s'arrêter à l'enfance

Infos complémentaires

Quelques séquences du film ont été tournées à Paris, là où réside le personnage de Will et sa femme, interprétée par Marion Cotillard. Le reste du tournage a eu lieu en Alabama. La ville de Spectre a quant à elle été construite en grandeur nature sur une petite île.

L’acteur qui incarne le géant Karl, Matthew McGrory, mesurait 2 mètres 29. Pour donner l’impression de gigantisme, Burton a utilisé la technique de la perspective forcée car il voulait limiter au maximum les effets numériques. Cette technique permet par illusion d’optique de faire apparaître artificiellement un objet ou une personne plus ou moins loin, plus ou moins grande, selon le résultat voulu. Le principe est de placer les personnages sur des plans différents au sein du même décor. Ainsi, un acteur placé beaucoup plus loin de la caméra semblera beaucoup plus petit que celui se trouvant au premier plan.

Helena Bonham Carter joue deux rôles dans le film grâce à la magie du maquillage : la sorcière que rencontre Edward lorsqu’il est enfant, et Jennie à l’âge adulte. L’actrice a été la compagne du réalisateur durant de nombreuses années et elle joue ou prête sa voix à un personnage dans sept de ses films.

Pour aller plus loin

Tim Burton est un artiste aux multiples talents et à la carrière cinématographique très riche. Tous ses films (une vingtaine) ne sont pas accessibles aux plus jeunes spectateurs, mais vous pourrez en retrouver plusieurs recommandés par Benshi : Pee-Wee Big Adventure, Beetlejuice, Batman, Edward aux mains d’argent, Mars Attacks !, Charlie et la Chocolaterie, Les Noces funèbres, Frankenweenie et Miss Peregrine et les Enfants particuliers. Avez-vous débloqué votre badge Tim Burton ? 

Pour en apprendre davantage sur son parcours et son œuvre, voici deux ouvrages très complets :
- De Baecque Antoine, Tim Burton, Ed. Cahiers du cinéma, Collection Albums, 2010.  
- Mark Salisbury, Tim Burton, entretiens avec Mark Salisbury, Préface de Johnny Depp, Ed. Points, Collection Points, 2012.

Pour les plus à l'aise avec la lecture, vous pouvez également découvrir le roman dont le film est librement inspiré : Wallace Daniel, Big Fish, Editions Autrement, Collection Autrement littérature, 2008.